Jean Michel Basquiat

Jean Michel Basquiat
Jean Michel Basquiat

Jean-Michel Basquiat, est né à Brooklyn le 22 décembre 1960. Il meurt le 12 août 1988 à SoHo, Artiste peintre américain d’origine haïtienne et portoricaine, il devient très tôt un peintre d’avant-garde très populaire et pionnier de la mouvance « underground ». Son style est original, spontané, naïf, énergique et parfois violent.

La carrière de Basquiat se divise en trois grandes périodes, qui se chevauchent :

Pendant la première, de 1980 à fin 1982, Basquiat faisait de la peinture sur toile, représentant le plus souvent des personnages squelettiques et des visages ressemblant à des masques. Ceci montrant son obsession de la mortalité de l’Homme. Il peignait aussi des éléments tirés de sa vie dans la rue : des voitures, bâtiments, policiers, des jeux d’enfants, des graffitis…
Une période intermédiaire de fin 1982 à 1985 présente des peintures sur panneaux multiples, et des tableaux individuels avec traverses intermédiaires visibles, une surface dense avec des écritures, des collages, et des représentations sans relation apparente. Ces travaux révèlent un fort intérêt pour l’identité noire et hispanique de Basquiat, et son identification avec les personnages noirs historiques ou contemporains, et les événements qui leurs sont liés.
La dernière période, qui débute vers 1986 et s’étend jusqu’à sa mort en 1988, montre un nouveau genre de peinture figurative, dans un style différent avec des sources, des symboles et un contenu contrastant de ses autres peintures.
Jean Michel Basquiat La Joconde

À 27 ans, Basquiat laisse derrière lui une œuvre de plus de 800 tableaux et 1 500 dessins.

http://www.jean-michel-basquiat.net/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *